Différences : les assurances proposés par les banques et les assureurs


Différences : les assurances proposés par les banques et les assureurs

Afin de se prémunir des sinistres, les particuliers doivent souscrire une assurance logement. D'ailleurs, les contrats sont proposés aussi bien par les assureurs que par les banques. Alors, quelle est la différence entre la couverture des banques et des assureurs ?

Les assurances des banques

En plus de leurs services classiques, les établissements bancaires proposent à ses clients un contrat de couverture : la bancassurance. Ce terme désigne la couverture des risques de n'importe quelle nature (habitation comprise) ou la collaboration de la filière banque et assurance. Les couvertures proposées par les organismes bancaires protègent contre la responsabilité civile et les autres sinistres classiques (incendie, dégâts des eaux, catastrophes naturelles…). Dans ce cas de figure, le conseiller bancaire est tenu de gérer le contrat de couverture de son client.

Du reste, lors de la souscription à une bancassurance, le souscripteur fournit quelques renseignements indispensables. En matière d'assurance habitation, les informations à communiquer concernent le client et notamment le logement à assurer. Par ailleurs, les renseignements délivrés se doivent d'être authentiques sous peine de nullité et de refus de remboursement en cas de sinistre. Comme tout autre contrat de couverture classique, les bancassurances transmettent une clause renfermant les conditions générales et particulières d'assurance.

Les compagnies d'assurances

Les assureurs représentent une entreprise exclusivement portée sur les couvertures des frais de préjudice dû à un sinistre. Certaines sociétés d'assurance proposent des services personnalisés pour chaque client, autrement dit, des contrats adaptés selon leur besoin. Du reste, le bon fonctionnement du contrat de couverture repose en partie sur la relation entre l'assureur et l'assuré. Ainsi, une bonne communication entre ces deux parties offre une meilleure compréhension des conditions du contrat.

En outre, une inspection du contrat s'impose avant de finaliser la souscription. En effet, cette précaution écarte les mauvaises surprises lors du remboursement. De plus, il semble primordial d'approfondir les conditions générales et notamment les conditions particulières. Effectivement, ces dernières relatent l'ensemble des informations concernant la situation de l'assuré et de son logement couvert. De plus, cette partie précise le plafond d'indemnisation, le montant de la franchise, la période de validité de l'assurance et le prix de couverture.

Une banque ou un assureur ?

Les contrats de couverture d'une bancassurance procurent un certain avantage pour le consommateur, car ils profitent d'un service diversifié dans un même réseau. En plus d'une vente additionnée, les fournisseurs bénéficient également d'une gestion de somme en quantité plus abondante. Par conséquent, les bénéfices s'accentuent de plus belle. Cependant, la gestion des portefeuilles clients parait plus complexe. De plus, les contraintes se voient multipliées en raison des activités de la législation et des autorités de surveillance.

Du reste, les compagnies d'assurances semblent plus expérimentées en termes de couverture logement, car elles ont occupé le marché bien avant les institutions bancaires. Cette expérience se traduit, d'ailleurs, par la qualité de leur service. Aussi, le risque de liquidité (insuffisance de liquidité due au retrait en masse de tous les épargnants d'une banque) est inexistant chez les compagnies. Néanmoins, certains assureurs abusent des exclusions de garanties pour contourner le versement d'indemnité.